Vue normale Vue MARC Vue ISBD

Politique des zombies : l'Amérique selon George A. Romero / François Angelier, Serge Chauvin, Pascal Couté, Sébastien Le Pajolec, Carole Lépinay, Vincent Malausa, Adrian Martin, Philippe Rouyer, Jean-Marie Samocki, Tony Williams. ; coordonné par Jean-Baptiste Thoret.

Collaborateur(s):
Thoret, Jean-Baptiste éditeur intellectuel
Type : materialTypeLabel LivrePublication : Paris : Ellipses, c2015. Date de l'avis de droit d'auteur : ©2015. ISBN(s) : 9782340006096 Collection(s) :
Ellipses poche
Description(s) : 212 pages ; 18 cm.Résumé : En 1968, un jeune cinéaste réalise un film en noir et blanc, La Nuit des morts-vivants, premier volet d'une tétralogie poursuivie jusqu'en 2005. Romero dépoussière le genre et invente, à l'heure de la guerre du Vietnam et des révoltes sociales, l'une des grandes figures du cinéma américain : le zombie. Métaphore politique, le zombie devient le symbole d'une nation obsédée par la question de l'Autre et la définition du Mal. Le livre répond donc à différentes questions : de quelle vision du monde les morts-vivants sont-ils dépositaires ? Quelle image critique de la société nous renvoient-ils ?
Sujet(s) :
Ce document apparaît dans les listes : Carrousel
Mots-clés de cette bibliothèque : Pas de mots-clés pour ce titre. Connectez-vous pour créer des mots-clés.
    classement: 0.0 (0 votes)
Type de document Localisation actuelle Cote Statut Date d'échéance Exemplaire réservé
Livre Livre Collection générale 791.430233092 R763p (Parcourir l'étagère) Disponible
Réservations totales: 0

Comprend des références bibliographiques.

En 1968, un jeune cinéaste réalise un film en noir et blanc, La Nuit des morts-vivants, premier volet d'une tétralogie poursuivie jusqu'en 2005. Romero dépoussière le genre et invente, à l'heure de la guerre du Vietnam et des révoltes sociales, l'une des grandes figures du cinéma américain : le zombie. Métaphore politique, le zombie devient le symbole d'une nation obsédée par la question de l'Autre et la définition du Mal. Le livre répond donc à différentes questions : de quelle vision du monde les morts-vivants sont-ils dépositaires ? Quelle image critique de la société nous renvoient-ils ?

Il n'y a pas de commentaire pour ce document.

Se connecter pour rédiger un commentaire.